La séance est ouverte.

Bienvenue sur « La mauvaise humeur », un blog politique engagé mais surtout à vocation pédagogique. Afin de lancer solennellement ce blog, j’ai décidé de répondre aux questions que vous ne m’avez pas posées afin de mieux expliquer le pourquoi du comment.

Pourquoi ce blog ?

pourquoi

Après quelques billets en 2015 et avoir pas mal posté sur sur Twitter à propos de l’actualité politique et médiatique, je lance aujourd’hui, pour de vrai, ce blog pour une raison simple : j’aime parler de ces sujets et Twitter ne saurait être suffisant pour dépasser réellement le cadre de la simple réaction. Ca arrive parfois mais soyons honnêtes, le lieu n’est vraiment pas le plus propice. En effet, la réflexion politique a ceci de commun avec la cuisson des pommes de terre et le dessin qu’elle est un art ouvert à tous mais exigeant car il nécessite maîtrise et temps long pour délivrer de la qualité.

Or aujourd’hui, face à des problèmes de plus en plus complexes, des enjeux de plus en plus internationaux et des relais de moins en moins précis, on se retrouvetrop souvent sommer de choisir entre « différentes » pensées formatées pour passer sans souci sur BFM ou I-Télé. Internet est d’ailleurs loin d’être innocent face à cette dérive car les débats s’y enveniment à coup d’approximations et de gens qui passent leur temps à décrire le monde tel qu’il l’imagine plutôt que tel qu’il est vraiment.

L’objectif de ce blog sera donc, je l’espère à un rythme hebdomadaire, autant de rendre compte de mes analyses personnelles que de démonter les approximations souvent confondues dans le débat public avec la réalité que j’aurais pu repérer.

Mais tu as une quelconque expertise pour dire tout ça ?

glasses

Absolument pas, je suis uniquement diplômé d’un master en informatique qui me sert aujourd’hui à gagner ma vie. Ma seule expérience vient de mes lectures et des différentes émissions qui traitent des sujets dont je parle. La vie politique m’intéressant fortement, je me suis rendu compte il y a un long moment que les soi-disant experts qui s’échangent plus vite qu’une MST entre différentes chaînes ne font que répéter en boucle une idéologie déjà toute écrite et que les informations en elle même ne rapportent qu’une vérité souvent simplifiée et imprécise. C’est ainsi que depuis quelques années, j’ai le réflexe de consulter régulièrement, outre les articles et les comptes Twitter de journalistes sérieux, le site de l’Assemblée Nationale voire du Conseil Constitutionnel pour écouter ou lire par moi même les débats ou leurs comptes rendus. Je passe également de longs moments à déchiffrer les résultats électoraux.

Aller à la source et tenter de comprendre ce qu’il s’y dit et pourquoi les choses sont organisées ainsi, voilà ma seule « expertise » et la raison pour laquelle je ne supporte plus les raccourcis souvent pris dans le débat avec la réalité parlementaire et politique de ce pays.

Tu prétends donc être objectif ?

nyark

Non. Je ne suis absolument pas objectif et un réflexe sain si vous me faîtes la joie de lire ce blog sera de mettre en perspective ce qu’il y sera écrit avec mon background personnel. Ainsi que vous devrez vous en rendre compte très vite, je suis de gauche. De celle qui n’attend plus rien du PS et qui considère que depuis l’élection de François Hollande, il a largement déserté les rangs de son camp d’origine. De celle qu’on qualifie de radicale ou d’extrême lorsqu’on la conteste par principe. De celle qui a voté Mélenchon en 2012 et ne se déplacera plus pour voter « utile » au second tour.

Je suis un soutien d’une révolution institutionnel citoyenne d’ampleur qui érigerait enfin une réelle démocratie parlementaire en contre pouvoir avec l’instauration d’un système proportionnel et du mandat unique, je soutiens le revenu universel, la mise en place d’une politique écologique ambitieuse et je veux croire possible un renouvellement complet du fonctionnement de l’Union et du financement des médias. Logiquement, je fais un coeur avec les doigts quand je pense aux économistes attérés ou aux documentaires de Pierres Carles.

De fait, je suis par ailleurs un ennemi viscéral de la Vème République que je considère comme un monument à abattre au plus vite, du Front National, du cumul des mandats (je n’accorde jamais ma voix pour un candidat cumulard y compris si cela revient à ne pas soutenir le candidat du Front de Gauche), du libéralisme économique inhumain qu’on nous vend à longueur de temps, de la peine de mort, de la Manif pour Tous, de l’IPJ et de la révolution réactionnaire qui s’annonce.

En gros, tu vas juste déverser ta propagande gauchiste ?

boring

Oui mais non.

L’objectif de ce blog n’est pas d’être une répétition de discours politique entendus un peu partout mais bel et bien d’essayer d’expliquer ou , pourquoi pas soyons fous dans nos tête, de faire s’intéresser les gens à la politique autant que d’y délivrer une analyse de gauche de la situation.

J’essayerais pour cela de bien séparer ce qui relève des faits de l’opinion.

Pourquoi je devrais lire / poster un commentaire sur ce blog alors que la politique ne m’intéresse pas / j’y connais rien ?

bubu

Si le sujet ne t’intéresse pas, j’ai bien peur de ne pas pouvoir y faire grand-chose, en revanche il ne faut jamais hésiter à prendre la parole. Elle nous est trop souvent confisquée pour pas qu’on profite de la possibilité que nous offre (encore) le net de pouvoir nous exprimer. La politique n’est pas affaire d’expert et n’importe qui doit pouvoir s’exprimer peu importe qu’il en soit ou non un passionné. Les seuls critères qui comptent étant la véracité de ce qui est prononcé, l’acceptation du débat et la nature non trollesque de l’argumentation.

Y aura encore des images/gifs rigolos ?

Bien sûr !

Sur ce, je vous souhaite à nouveau la bienvenue sur « La mauvaise humeur », installez vous confortablement et au plaisir de peut être vous lire.

Nemo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *